Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Mn_15

Puisque le barrage de Sivens, dans le Tarn, est tristement d’actualité, saisissons l’occasion de nous arrêter sur un de nos travers : nous refusons d’être empêchés. Nous avons abordé ce thème dans l’article précédent « Les enfants trinquent ».

Dans la vallée du Tescou, pour laquelle était projeté ce barrage, il semblerait que les besoins en eau les plus importants se situeraient – c’est classique – dans la culture du maïs destiné à la nourriture animale. Viennent ensuite les maraichers et les éleveurs.

D’après l’article publié par bioconsomacteurs.org/, en dehors du coût démesuré de l’ouvrage, les frais de fonctionnement représenteraient 600000 E par an pendant vingt ans. Nous retrouvons ici l’implacable logique Shadok : tandis que les propos officiels martèlent la nécessité de faire des économies, nos représentants (?) dépensent sans compter dans de grands projets inutiles.  Qu’il y ait, à cela, des raisons souterraines et non avouables… nous laissons les spécialistes les rechercher.

Nous nous contenterons de rappeler le simple bon sens : En période de sécheresse, est-il malin de vouloir faire pousser une plante grande consommatrice d’eau ? Pourquoi, au lieu de nous lancer dans des gouffres financiers, n’aiderions-nous pas les paysans à changer pour des cultures mieux adaptées (blé, sorgho, tournesol sont cités) ? L’aide aux maraichers se traduirait par une orientation vers des pratiques agronomiques économes en eau comme l’agroforesterie.

Nous ne voulons pas être « empêchés ». Nous voulons passer en force, avec des techniques lourdes. Or, nous n’avons pas fini d’être « empêchés », par le changement climatique, l’épuisement des énergies fossiles, tous les effets indésirables de notre fuite en avant : déchets, pollutions…

Et si la première de nos prises de conscience était de constater que nous sommes « empêchés », de l’accepter,  de nous adapter, progressant ainsi dans notre qualité d’être humain ?

 

Publicités

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article, publié dans Agriculture, Économie, Démocratie, Finances, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s