Chers petits tortionnaires ?

Mn_5a

Mardi 10 février 2015, France 2 diffusait un reportage sur le harcèlement à l’école. A 23 h.20, horaire peu adapté aux parents. Mais ce sujet sensible étant, pour une fois, abordé, le film a donné lieu à de nombreux commentaires, dont la grande majorité portait sur les victimes et bien peu sur les bourreaux.

Parmi les hypothèses que « Prendre conscience » affectionne, figure en bonne place celle qui invoque la souffrance des « méchants ». Et personne ne doute du caractère perturbé des jeunes tortionnaires. Le harcèlement, phénomène des collèges, s’observerait plutôt au moment de l’adolescence, période chaotique de l’évolution d’un être humain. La réflexion à laquelle nous vous invitons est celle de notre conception de l’enfant.

Lorsque nous, Occidentaux, nous trouvons face à un bébé, notre impression est de nous trouver face à une vie neutre, dans laquelle tout peut s’imprimer. Un peu d’observation, pourtant, nous permettrait de constater des différences. Les petits des êtres humains ne sont pas des compteurs mis à zéro. Ils viennent au monde avec chacun leur bagage, que l’on attribue celui-ci à l’hérédité, au « hasard » de la physiologie ou au karma. Mais avec un point commun de taille : Dès qu’ils ont vécu quelques expériences, acquis quelques savoirs, les enfants ont du mal à en admettre de différents. Nous avons tous vécu, à table, le refus d’un petit à l’égard d’un plat qu’il décrète immangeable, uniquement parce qu’il ne le connait pas.

De telles évidences devraient éclairer les adultes, qui ont la charge d’élever un enfant. Nous l’aimons. Il s’agit de l’aider à développer ses points positifs, à diminuer ses points négatifs. Et à s’ouvrir. Yaka ! Mais nos enfants sont pollués, trop sollicités, stressés. Ils manquent de concentration. Comment leur permettre la rencontre avec eux-mêmes qui leur ferait – harcelés et harceleurs – gagner en calme et en assurance ?

Le numéro de décembre de la revue « Kaizen » contient un article intitulé « Mieux apprendre à l’école avec le yoga. » Quitte à se répéter (mais nous assumons) « Prendre conscience » maintien que réponse à nombre de nos problèmes est donnée par les pratiques telles que le yoga et la méditation et qu’il ne faut pas attendre, pour les enfants, la tragédie du harcèlement pour y avoir recours. L’école n’est pas prête ? C’est tellement simple, pour un parent, d’indiquer à un enfant les bases de la méditation et de l’accompagner sur ce chemin !

Voir à « Textes de référence » le chapitre de « Comment vivre » consacré à la méditation.

http://www.kaizen-magazine.com/

« La méditation pour les enfants » de Bernard Baudoin. Éditions Grancher.

 

Publicités

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article, publié dans Connaissance, Education, Enfants, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chers petits tortionnaires ?

  1. J’ai entendu à la même période une émission effarante sur ce sujet sur France Inter. Témoignait notamment une maman dont la fille s’est suicidée pour avoir été harcelée à l’école. Il peut y avoir tant de cruauté à l’école… C’est à pleurer. Je suis bien sûre convaincue que la méditation peut avoir un rôle à jouer à l’école. L’exemple que nous offrons nous parents à nos enfants est aussi primordial…

    J'aime

  2. J’ajoute que lors du dernier conseil d’école de mes enfants, les enseignants ont témoigné de la recrudescence de violence dans l’établissement suite à la réforme des rythmes scolaires. Je ne pensais pas que cela atteindrait ce paroxysme mais j’étais d’avis avant la mise en place que nos enfants seraient trop sollicités de longues journées et semaines durant et qu’on leur laisse trop peu de temps pour jouer, rêver, être tranquilles dans leur univers. Hélas c’est visiblement le cas mais je ne me doutais pas que la violence serait la conséquence.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s