Voulons-nous vraiment être dirigés par les hommes d’affaire ?

C’est la Fête de la musique. Nous voici nombreux dans la rue. Pour chanter. Pour être enfant. Pour être artiste. Pour exprimer notre part la plus Yin et mettre la sourdine à tout ce Yang pathologique qui envahit notre quotidien et nous gâche la vie.

Allons-nous continuer à laisser ceux que nous avons chargé de nous représenter oublier leur mission pour se soucier, avant tout, de ce que veulent les hommes d’affaire ? Cela fait des années, par exemple, que tous les responsables sont avertis des dangers du « Round-up », produit-vedette de la sinistre firme Monsanto . Et on commence seulement maintenant à envisager son interdiction. Les groupements de consommateurs  ont enfin la possibilité d’aller en justice quand un produit a causé des dommages. Mais cela n’est pas possible lorsqu’il s’agit d’un problème dit « d’environnement » ou de santé. On peut se faire rembourser le presse-purée défaillant, mais pas l’eau polluée ou les problèmes de santé provoqués par un produit. Les hommes d’affaire avancent, comme les Romains d’Astérix, sous le bouclier de l’intérêt économique, au nom de la sacro-sainte Concurrence, en agitant la menace du chômage. Tous arguments qu’ils s’empressent d’oublier lorsque – pour raison économique bien sûr – ils délocalisent.

Les voici, aujourd’hui, faisant le siège de Bruxelles avec un projet de loi pour protéger… le secret des affaires.

Nous nous en félicitons à longueur de chroniques : la télévision nous offre, désormais, des révélations nécessaires sur la vérité des produits qu’on nous vend. Et nous rendons grâce aux journalistes d’investigation qui vont, pour nous, à la pêche à la vérité. Avec une telle loi, ces reportages ne seraient plus possibles. Allons-nous laisser faire ? Était-ce bien nous, en janvier dernier, qui revendiquions notre attachement à la liberté d’expression et d’information ? Nous voulons de la musique, mais pas de berceuse pour nous endormir et faire de nous des zombis.

« Prendre conscience » vous invite à prendre… connaissance de cette vidéo, de la pétition qui lui est rattachée et aussi d’aller faire un tour du côté de l’action « Round-up » sur le site de « Cyberacteurs », comme de l’appel urgent contre l’évasioon fscale sur le site de Peuples solidaires.

Pétition contre la loi « secret des affaires » : http://www.change.org

Appel urgent contre l’évasion fiscale : http://www.peuples-solidaires.org/

http://www.cyberacteurs.org/vigilance round-up

Publicités

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article a été publié dans Économie, Consommation, Démocratie, Finances. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s