Réflexion grave pour l’été

Nostradamus moderne

C’est à ma correspondante MJA que je dois ce texte, qui la doit elle-même à Annie, que je ne connais pas. Attribué à Aldous Huxley, il semble qu’il soit, en fait, de Gunther Anders, extrait de son ouvrage « L’obsolescence de l’Homme ».

Il rejoint « La servitude volontaire » dans nos « Textes de référence ».

Tous les articles-chroniques de ce blog, les vidéos qu’ils comportent, les liens vers les associations qui se démènent ont pour but d’aider les lecteurs à ne pas se laisser glisser là où certains veulent nous maintenir.

Que cet été soit pour chacun la saison du rattrapage !

C’est ce que nous souhaitons.

Publicités

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article a été publié dans Hors catégorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s