Je n’arrive pas à me projeter

On entend cela dans les émissions de télévision consacrées à l’achat immobilier. La tapisserie d’une chambre déplait aux « acheteurs potentiels ». Imaginer cette même chambre avec des murs unis, par exemple, est, pour eux, de l’ordre de l’impossible. Ils « n’arrivent pas à se projeter ».

C’est ce qu’on peut appeler une panne de l’imaginative.

Cette panne, nous sommes très nombreux à l’éprouver lorsque l’info nous parvient de la mort de soixante dix êtres humains – hommes, femmes, enfants – asphyxiés dans un camion avec lequel ils espéraient fuir. Ou lorsque les chiffres des noyés nous sont servis avec la confiture du petit déjeuner.

Mais voilà que, tout à coup, les médias s’emballent. Pour une photo. Celle du petit corps d’un enfant sur la plage. Il ne joue pas cet enfant. Nez dans le sable, il est mort. Soudain, « on arrive à se projeter ». Le visage nous est caché. Il n’est ni noir ni basané : c’est celui de notre petit dernier. La douleur qu’alors nous éprouvons, nous voulons bien  la reconnaître au parent migrant. Nous sommes enfin capables d’empathie.

Faut-il, désormais, que pour retrouver notre humanité, nous éprouvions le choc des images ? A quoi notre indifférence est-elle due ? A notre état de manipulés. Trop passifs, trop consommateurs, nous avons émoussé notre capacité à imaginer,  à ressentir.

Souhaitons-nous une prise de conscience, quel qu’en soit le déclencheur, pour ces frères et soeurs en souffrance et pour notre salut. Nous ne pouvons plus compter sur nos représentants, alors mettons en commun nos solutions pour que les causes de ces exils soient identifiées et réglées. Dans l’immédiat, faisons ce que nous souhaiterions pour nous si nous étions dans la même situation : aidons-les.

 

 

 

Publicités

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article, publié dans Enfants, Solidarité, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s