Le grand barbec

Peut-être l’avez-vous remarqué : cela fait plusieurs mois que je n’ai pas alimenté ce blog de ma prose sermonneuse. Un jour, en effet, j’ai rejoint le clan des aquabonistes chantés par Gainsbourg et décidé de m’abstenir.

Depuis quelques jours, les visions de sécheresse et d’incendies occupent les écrans. La canicule vient en tête des sujets d’actualité. Il n’y a pas si longtemps, ce sont les inondations qui occupaient cette place. Et il ne fait aucun doute que le changement climatique que nous avons provoqué nous vaut et nous vaudra des catastrophes à répétition. Que font les gouvernements ? Ils écartent d’un revers de main les scandales que leur manque d’éthique entraîne. Et les medias ? Ils s’indignent des scandales. En Suède, la forêt Ikéa part en fumée sans entraîner la moindre prise de conscience. Et la Californie renouvelle à Nestlé son autorisation de siphonner l’eau si nécessaire à ses agriculteurs.

Générer des profits est la seule priorité sérieuse. Et nous ? Que faisons-nous ? Nous écoutons les conseillers de la santé et des autoroutes réunis pour lesquels « la clim » est la solution… alors que la climatisation est un bon moyen d’augmenter l’effet de serre.

Dans trente ans, des centaines de milliers de personnes mourront par excès de chaleur. Face à cette perspective, nous montrons la même sensibilité qu’au spectacle de nos frères humains se noyant sous nos yeux en nous appelant à l’aide. Lorsque des millionnaires ont été déclarés vainqueurs après avoir joué au ballon, nous nous sommes pourtant transformés en haricots sauteurs sous le coup de l’émotion ! Pas une seconde, nous ne voulons envisager les pénuries que la sécheresse engendrera. Pas une seconde, nous ne voulons croire que nos terres littorales disparaitront tandis que d’autres frères, privés de sols, se presseront à nos frontières.

Dans cette perspective, l’urgence ne serait-elle pas de nous organiser et de changer ? La raison ne voudrait-elle pas que nous en finissions avec les illusions de notre lavage de cerveau ? Ne serait-il pas temps de devenir enfin des êtres de conscience ? Ne serait-ce que pour éviter de tous finir sur un grand barbecue ?

Afin de ne pas être coupable de non assistance à personnes en danger, je reprends ma tâche de rabâcheuse d’alertes. Si vous y voyez une utilité, peut-être pourriez-vous m’aider en orientant vers prendre.conscience@orange.fr les adresses de personnes susceptibles d’y trouver un intérêt ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article a été publié dans Écologie, Connaissance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.