C’est traditionnel

Débat à propos des médecines dites alternatives. « Notre médecine traditionnelle… » De quoi donc parle ce participant ? De la médecine officielle de l’Occident. Celle issue de notre époque auto qualifiée de scientifique, technique, rationnelle (à partir d’un nombre limité d’éléments) et reconnue, chez nous, par la Sécurité sociale. On voit qu’elle a bien peu de tradition cette médecine, même si on peut chipoter à propos du paracétamol. Mais elle est fortement dogmatique et regarde de haut tous les autres chemins du soin. Son approche du malade, de la maladie est de la même veine que celle du garagiste devant une automobile :  on attaque, on élimine, on ajoute, on remplace.

Il doit y avoir une offensive des amis des laboratoires pharmaceutiques car, dans la même semaine, un humoriste spécialiste de l’humour noir a repris de façon surprenante le discours d’Agnès Buzin à propos de l’homéopathie (qui a aussi ses laboratoires) laquelle, comme on le sait, « n’a pu démontrer son efficacité de façon scientifique ». Le ressort comique des textes au cinquième degré d’Agnès Buzin reste, pour moi, un mystère. Et la reprise de son sketche par Jérémy Ferrari ne m’a pas davantage convaincue.

 

Il existe de vraies médecines traditionnelles : chinoise, ayurvédique, les médecines patrimoines des tribus indiennes d’Amérique, etc. Ce qui différencie ces anciennes approches de notre santé, c’est qu’elles ne se limitent pas à la matière, elles considèrent aussi les énergies, complètement ignorées de notre monde dit rationnel. Comme le font l’acupuncture, l’homéopathie… Lorsque notre monde ne comprend pas un phénomène, au lieu d’avoir l’humilité de l’avouer, il préfère le dénigrer. On ne comprend pas ? Alors cela n’a aucune réalité et il n’est pas question de rembourser.

C’est ainsi que l’on prive les moins bien pourvus d’entre nous de l’homéopathie désormais réservée aux francs tireurs à porte-monnaie portant un peu de monnaie.

Une interprétation très gouvernementale de l’égalité et de la fraternité.

 

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article a été publié dans Connaissance, Santé, Yin Yang. Ajoutez ce permalien à vos favoris.