Retour à la normale ? Pas question.

Car il y a bien longtemps que notre « normal » est, en réalité, l’anormal. C’est « retour à l’anormal » qu’il faut lire. Retour à notre mentalité d’avides, d’égoïstes, de brutes épaisses dénuées de sensibilité.

Avoir remplacé le mot « nature » par « environnement » en dit long sur notre vision du monde. Il y a « nous », les importants, ceux qui prennent, qui modifient, qui détruisent selon leur bon plaisir. Et puis il y a le reste…

Le petit coranavirus était bien tranquille dans son coin jusqu’au moment où, avec nos projets tellement technologiques et modernes, nous sommes allé le déranger. Le voici chez nous et cela ne se passe pas très bien !

Mais il faut voir comment nous traitons les autres vies. 142 milliards d’animaux sont tués chaque année, dans le monde, pour une consommation qui, habitants des régions glaciaires mis à part, n’a rien d’indispensable pour les êtres humains que nous sommes. Même si nous tirons profit de tous ces corps pour nous habiller ou pour bricoler.

 

 

 

Avec les animaux, nous jouons beaucoup. Nous les enfermons derrière

des grilles afin de voir ces bêtes curieuses. Parfois nous les mettons dans des espaces plus vastes et des mâles courageux payent pour tirer sur eux. Nous les faisons courir, parions de l’argent sur leurs performances et les envoyons tout droit à l’abattoir dès qu’ils courent moins vite. Ou bien

nous leur faisons porter ou tirer des charges. Nous les faisons sauter, danser et chanter dans des spectacles hilarants. Très joueurs également, nos scientifiques injectent les produits qu’ils nous destinent dans des rongeurs, observent leurs états dépressifs, leur agressivité, leur mémoire et en tirent des conclusions sous forme de produits de l’industrie pharmaceutique.

Nous ne sommes pas encore sortis de notre manque de respect à l’égard de nos frères de couleur. Combien de temps nous faudra-t-il pour respecter les autres formes de vie et connaître l’empathie à leur égard ?

A propos prendreconscience

Objet de l'association : Faciliter, aux hommes et femmes qui le souhaitent, l'approche de conceptions et leçons de vie essentiellement issues des grandes traditions spirituelles, ceci afin de leur permettre un choix véritable dans leur recherche d'harmonie, qu'il s'agisse de leur existence propre ou de leur relation au monde.
Cet article a été publié dans Hors catégorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.